Une nécessaire transversalité

La transformation numérique nécessite de construire à l'échelle de la collectivité des référentiels commun en matière de :

Relation à l'usager : 

L'usager pourra choisir de faire toutes ses démarches en ligne ou de conserver ses habitudes de contact avec l'administration départementale... L'objectif est de repenser la relation usager comme le font aujourd'hui les grands groupes privés : une réponse réactive, personnalisée utilisant plusieurs canaux, services en ligne, téléphone, mail, chat ou guichet. Le Département doit garantir, dans le cadre de sa modernisation, une relation de proximité et de qualité, donnant une place à la participation citoyenne, que la modalité de contact soit numérique ou pas.

Services en ligne :

La multiplication de l'offre de services numériques ne doit pas aboutir à un millefeuille incompréhensible pour l'usager. L'objectif de simplicité demeure primordial pour le Département. La philosophie de la relation numérique à l'usager est donc définie pour l'ensemble du programme de modernisation : facilité d'accès aux démarches en ligne, simplification des modalités de connexion, ergonomie conviviale et adaptée à tous les profils d'utilisateurs.

Modernisation de l'administration :

L'administration doit rendre ses processus internes plus efficaces en les dématérialisant, en développant des usages nomades notamment pour les personnels de terrain et l'encadrement. Ces changements majeurs dans les pratiques professionnelles nécessite un accompagnement adapté : les fonctions de communication interne et de gestion des ressources humaines sont fortement impliquées à toutes les étapes du programme.

Confiance numérique :

Toutes les actions de protection des données, personnelles et sensibles, de même que la politique de sécurité informatique doivent être conduites et réfléchies de manière globale. Ce cadre commun, à l'échelle de la collectivité, permet aux différents services en lignes de toujours garantir à l'usager des conditions optimales et sécurisées d'utilisation. Le Département a été la première collectivité à recevoir le label de la CNIL "Informatique et libertés" en novembre 2015.

Dématérialisation :

L'ambition est de faciliter l'accès interne à l'information sans compromettre sa traçabilité, sa pérennité ou son caractère probatoire. Pour cela, le Département se dote d'un schéma commun de dématérialisation qui vise l'ensemble de la production administrative.

Ouverture des données départementales :

Le Département souhaite s'engager dans l'OpenData en ouvrant des jeux de données fiables. Cette ouverture prendra plusieurs formes : contribution à des plateformes existantes pour compléter l'information existante par des jeux de données départementales (fluides, bâtiments par exemple) ou mise à disposition de jeux de données pour une réutilisation libre (culture, loisirs, transports par exemple). Pour cela, tous les services départementaux doivent contribuer à la qualité et fiabilité de la donnée.